Accueil > Articles > Noah Richler : Traversée du pays imaginaire

Noah Richler

Noah Richler : Traversée du pays imaginaire

Le projet est ambitieux, vaste comme l'étendue géographique et littéraire qu'il veut couvrir, pluriel comme la diversité à laquelle il fait écho, et circonscrit dans le dessein qu'il poursuit : brosser un atlas littéraire du Canada qui ait comme dénominateur commun la relation qu'entretiennent à l'espace les écrivains qui habitent le territoire, qu'ils y soient nés ou qu'ils l'aient fait leur, dont les frontières sont aussi nettement délimitées au sud qu'elles sont floues au nord (ou à tout le moins sujet à contestation en raison des richesses naturelles encore inexploitées).
Pour ce qui est de l'est et de l'ouest, la devise canadienne nous rappelle l'amplitude du rêve, voire de l'idéal qu'un tronçon ferroviaire s'efforça, en un autre siècle, de symboliser.

Ici il n'y a rien

Noah Richler, l'auteur de Mon pays, c'est un . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 9 janvier 2011 à 12 h 04 | Mis à jour le 14 avril 2015 à 11 h 48