Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Depuis Suite pour un visage, publié en 1970, à Mercredi soir au Bout du monde, paru en 2007, Hélène Rioux dévide, à partir d'une scène, d'une coïncidence et d'un titre le plus souvent trouvé très longtemps à l'avance, le fil d'une œuvre tout en jeux de miroirs d'un livre à l'autre. Finaliste et lauréate de plusieurs prix littéraires tant pour son travail d'écrivaine que pour celui de traductrice de l'anglais et de l'espagnol vers le français, Hélène Rioux traduit pour nous les liens, parfois ténus mais toujours indubitables, qui nous unissent à l'intérieur de ces petits fragments du monde que nous habitons un moment.

Nuit blanche : Dans Chambre avec baignoire, Éléonore traduit les romans d'amour pour la collection « Sentiments à la main » dans des cahiers d'école puis décide de . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement