Accueil > Articles > Sonia Marmen : De l’Écosse au Québec, une saga faite d’entêtement

Sonia Marmen

Sonia Marmen : De l’Écosse au Québec, une saga faite d’entêtement

On récolterait assez fréquemment de longs silences si l'on interrogeait les Québécois au sujet des Écossais. Certains sauraient que Sean Connery souhaite l'autonomie de son Écosse, d'autres soupçonneraient que la Nouvelle-Écosse doit son nom à une autre Écosse, mais bien peu distingueraient correctement la Grande-Bretagne du Pays de Galles, l'Angleterre de l'Écosse et le fidèle anglican de son collègue presbytérien.

Lire Sonia Marmen balaie bon nombre de ces imprécisions. Non seulement elle donne vie, dans Cœur de Gaël, à l'histoire de l'Écosse, mais elle permet d'entrevoir la place des Écossais dans l'histoire du Québec. Ce n'est pas le seul mérite de sa saga immensément populaire, mais c'est l'un des plus appréciables.

Admirable recherche

Dès les premières pages du premier tome de Cœur de Gaël1

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 7 mars 2006 à 14 h 23 | Mis à jour le 4 avril 2015 à 16 h 21