Accueil > Articles > Un monde à plat ? La négritude à l’épreuve de la créolisation

Raphaël Confiant, Aimé Césaire, Édouard Glissant, Simonne Henry-Valmore, Jean-Daniel Lafond, Ernest Pépin, Roger Toumson

Un monde à plat ? La négritude à l’épreuve de la créolisation

Martinique : île des Petites Antilles, formant un département français (DOM). Située à 7000 km de la France et à 5000 km du Québec. Chef-lieu : Fort-de-France.

Autres villes : Le François, Le Lamentin, Rivière-Pilote, Le Robert, Sainte-Marie, Schoelcher. Population : 340 000 habitants environ, en majorité des mulâtres (voir Martiniquais). Unité monétaire : Le franc. Histoire : Découverte par Colomb en 1502, colonisée par la France en 1635, occupée à deux reprises par les Anglais (voir : esclavage, sucre, désastre). Économie : Différents modes d'improduction, « économie-prétexte ». La principale industrie, et la plus destructrice, est le tourisme, comme dans toutes les îles du Vent (qui s'étendent de la Guadeloupe à la Trinité au sud), ainsi nommées parce qu'elles sont exposées au souffle des alizés. De nombreux complexes hôteliers ornent les côtes. À l'Anse-Mitan par exemple, on retrouve les Alamandas ; à Diamant, le Calypso ; près du village Sainte . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 19 janvier 2004 à 16 h 22 | Mis à jour le 15 avril 2015 à 11 h 55