Accueil > Articles > Olga Orozco et ses éclairs du monde invisible

Olga Orozco

Olga Orozco et ses éclairs du monde invisible

Olga Orozco est née à Toay, un lieu isolé, balayé par les vents, au cœur de la pampa argentine, en 1920. Elle fait partie de la génération d'écrivains que l'on a surnommée en Argentine la génération des années quarante. Peu avant sa mort survenue en 1999, elle a reçu le prestigieux Prix Juan Rulfo pour l'ensemble de son œuvre, où la poésie tient une place primordiale.

Le Prix Juan Rulfo, appelé ainsi en l'honneur du célèbre romancier et nouvelliste mexicain du même nom et décerné annuellement par l'Université de Guadalajara, couronne l'œuvre d'un écrivain de langue espagnole ou portugaise.

Olga Orozco a publié neuf recueils et des récits entre 1946 et 19951, sans compter les anthologies et recueils de sa poésie complète qui ont été édités depuis lors. On a dit de son œuvre poétique qu'elle est . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 10 juillet 2003 à 14 h 04 | Mis à jour le 14 avril 2015 à 11 h 54