Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Plus jeune, dans le secteur Sainte-Foy, j’ai lu des tonnes de choses inutiles : des Archie’s en passant par les articles du Reader’s Digest que je dévorais avec avidité, les Fantômette et les livres du Club des Cinq qui dormaient sans faire de bruit dans la bibliothèque de ma grande sœur, les livres de mes parents qui prenaient lentement la poussière : Shogun de James Clavell, Les enfants de la terre de Jean M. Auel, une grande partie de la collection des Bob Morane, des bouquins tout jaunis, parus chez Marabout Junior, accumulés par mon père alors qu’il n’était qu’un très jeune homme. Arthur Rimbaud, dans la collection de la Pléiade, un exemplaire que j’ai vraiment très mal traité au fil des ans, un livre qui n’a plus de jaquette, surligné un peu partout en . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement