Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Auteur d'une quarantaine de romans et de nombreuses nouvelles, Pierre Véry (1900-1960) commence sa carrière en écrivant deux romans difficilement classables dans la production littéraire française des années 1930. Puis s'étant, par hasard, essayé au roman policier à énigme, il en transgresse les règles pour inventer un nouveau genre, « le roman de mystère ».

Les débuts littéraires ou l'histoire d'un quiproquo                            

Sa profession de bouquiniste et le côtoiement de prestigieux écrivains, comme André Gide, l'un des clients de sa boutique, vont amener Pierre Véry à entreprendre une carrière littéraire. Les débuts sont modestes. Véry, qui s'est attribué le pseudonyme de Trémeur, puis celui de Simon Périgord, est engagé au Journal littéraire. En 1924, il rédige les résultats d'enquêtes faites « sur les goûts et les tendances de la littérature contemporaine ». Longtemps, Pierre V . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement