Léon Bopp

Léon Bopp (1896-1977)

Léon Bopp est né à La-Chaux-de-Fonds le 17 mai 1896. Il entra à l'École Normale Supérieure de Paris à titre d'étranger, puis soutint une thèse sur son compatriote Amiel.

Très lié à la Nouvelle Revue Française, ami intime de Jean Paulhan et d'Albert Thibaudet, il publia d'épais romans dont le plus impressionnant est Jacques Arnaut et la somme romanesque (1933).

Les romans comme somme de la vie

Léon Bopp débuta en 1924 par Jean Darien qui, comme Confession de minuit (1920) de Georges Duhamel et Mes amis (1924) d'Emmanuel Bove, préfigure l'absurde. Le protagoniste, dont le patronyme traduit l'hésitation entre affirmation et néant, s'engage dans la guerre en prenant l'identité d'un autre, puis il se suicide. Les dernières phrases du roman, cependant, le font échapper à l'absurde par sa condamnation et une . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 29 mai 2003 à 11 h 36 | Mis à jour le 30 mars 2015 à 13 h 41