Accueil > Rubriques > Écrivains franco-canadiens > Jean Babineau, romancier acadien postmoderne

Jean Babineau

Jean Babineau, romancier acadien postmoderne

Jean Babineau s’impose parmi les incontournables de la littérature acadienne depuis plus d’un quart de siècle. Avec un style incomparable, Babineau a éclaté sur la scène littéraire acadienne en 1993 comme une « balloun[e] qui bost[e]», notamment par son utilisation audacieuse du chiac. Le premier à insérer ce dialecte du Sud-Est du Nouveau-Brunswick parmi les registres du roman2, il est aussi celui qui a repoussé le plus les limites de l’intelligibilité et le seul jusqu’à présent qui a refusé de marquer les alternances de codes par des italiques, guillemets ou autres moyens de les signaler comme sous-registres dans le texte.

Par ailleurs, il ne s’agit pas simplement d’un effet réaliste non plus, car le chiac – tout comme l’anglais, le français acadien et le français dit standard (ce dernier est souvent parodié dans la langue babinesque) – se trouve autant dans la langue du narrateur que . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 10 février 2022 à 10 h 59 | Mis à jour le 10 février 2022 à 14 h 31