Accueil > Rubriques > Écrivains franco-canadiens > Louis Haché : le chantre de la Péninsule acadienne

Louis Haché : le chantre de la Péninsule acadienne

Il est des écrivains qui, sans faire de vagues, construisent leur œuvre d’un livre à l’autre sans trop se soucier de leur impact, tout en étant persuadés que leur prise de parole répond à un besoin. Le leur, bien évidemment, mais surtout celui de leur peuple.

Ainsi en est-il de Louis Haché.

Il publie Charmante Miscou, son premier ouvrage, en 1974. Il a alors 50 ans. Cette entrée tardive dans la littérature peut s’expliquer en partie par l’absence de maisons d’édition en Acadie : depuis longtemps, Haché avait le désir d’écrire et avait de fait différents projets en cours, mais encore fallait-il que quelqu’un en veuille. Or, en 1972, les Éditions d’Acadie apparaissent, et il deviendra l’un des auteurs majeurs de cette maison, ce qui fait de lui un pionnier de la littérature acadienne contemporaine.

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 17 décembre 2020 à 15 h 16 | Mis à jour le 8 janvier 2021 à 15 h 01