Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Il est des livres qui marquent leur époque, traçant une ligne temporelle entre le passé et l’avenir. Des livres qui deviennent le symbole du changement qu’ils ont incarné. Cri de terre de Raymond Guy LeBlanc (24 janvier 1945 - 28 octobre 2021) est un de ceux-là pour l’Acadie.

En 1972, l’Acadie vit une effervescence culturelle, sociale et politique qu’elle n’avait jamais connue. Bien sûr, ce mouvement n’est pas né du jour au lendemain. Durant les années 1960, la société acadienne et néo-brunswickoise se transforme. Le gouvernement libéral de Louis J. Robichaud, au pouvoir de 1960 à 1970, a instauré une série de changements sous le thème « Chances égales pour tous », parmi lesquels la création de l’Université de Moncton, l’institution du bilinguisme dans la province, ainsi qu’une refonte complète du système d’éducation et des services de santé. Une révolution tranquille façon néo . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement