Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Du roman noir (De vengeance) au récit d’anticipation (Aquariums), J.D. Kurtness promène un œil acéré sur le monde. Nous l’avons rencontrée à Moncton dans le cadre de l’édition 2022 du Festival Frye1.

Patrick Bergeron : On a dit de vous que vous écriviez des « romans glauques2 ». Êtes-vous d’accord avec cette façon de présenter vos livres ?

J.D. Kurtness : C’est un peu réducteur. Oui, il y a des aspects glauques, mais ce n’est pas juste cela. J’essaie de mélanger le glauque avec l’humour, de trouver la beauté même dans le glauque. Il y a une certaine lumière qui traverse ce que je fais.

P. B.: Votre premier roman, De vengeance, a paru à L’instant même en 2017. La narratrice raconte avoir accidentellement provoqué la mort de Dave Fiset . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement