Accueil > Entrevues > Fiat lux : Marie-Claire Blais ou le cœur de la compassion (entrevue)

Marie-Claire Blais

Fiat lux : Marie-Claire Blais ou le cœur de la compassion (entrevue)

Marie-Claire Blais a fait paraître en mars 2005 Augustino et le chœur de la destruction, troisième volet d'une trilogie inaugurée avec Soifs (1995), Prix du Gouverneur général, suivi de Dans la foudre et la lumière (2001). Une œuvre magistrale que Marie-Claire Blais, rencontrée au seuil du printemps, a commentée pour Nuit blanche.

Avant le flux, Les vagues. En préface de Soifs, le premier tome de sa trilogie, Marie-Claire Blais citait Virginia Woolf. Rien de surprenant à cela puisque le plus stylisé des romans de Virginia Woolf dont Marguerite Yourcenar avait percé « la lucidité jusque dans la grâce » a sans nul doute à voir avec l'œuvre de Marie-Claire Blais. Comme sa célèbre devancière anglaise, Marie-Claire Blais a « cette érudition aisée, aussi aérée que possible » qui donne l'air de se promener . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 8 juin 2005 à 11 h 19 | Mis à jour le 31 mars 2015 à 13 h 08