Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Andrée Yanacopoulo a été la compagne d'Hubert Aquin ; elle nous trace, à l'occasion de la publication de quelques pièces d'Hubert Aquin, un portrait intime de l'écrivain.

Nuit blanche : À lire les pièces d'Hubert Aquin1, on est frappé par les relations conflictuelles entre fils et père, marquées  par la peur et le mépris, qu'elles explorent.

Andrée Yanacopoulo : Je ne saurais dire si le rapport qu'Hubert avait avec son père était conflictuel. Mais Hubert disait deux choses de son père. D'une part qu'il l'avait « toujours vu comme un esclave partant au travail le matin et revenant le soir ». Sa vie durant. D'autre part, qu'il n'avait pas du tout l'intention de finir comme son père qui, à la suite d'un accident cérébral, était très diminué. Son père, d . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement