Accueil > Entrevues > Alain Finkielkraut : Amour et utopie (entrevue)

Alain Finkielkraut

Alain Finkielkraut : Amour et utopie (entrevue)

En 1977, Alain Finkielkraut et Pascal Bruckner publient au Seuil Le nouveau désordre amoureux. Tiens, tiens exactement dix ans plus tôt, des manuscrits de Charles Fourier, jusque-là abandonnés à la poussière et aux souris des archives nationales, paraissent sous le titre Nouveau monde amoureux.

Faut-il y voir une filiation ? En 1975, Pascal Bruckner écrit un Fourier, au Seuil.

Nuit blanche : Dans le titre de votre ouvrage Le nouveau désordre amoureux, faut-il voir une référence à Fourier ?

Alain Finkielkraut : Bruckner avait écrit un livre sur Fourier ; j'avais moi-même lu Fourier un petit peu et nous étions à ce moment-là l'un et l'autre sous l'influence de Fourier, sous l'effet un peu fasciné de sa lecture. Ça c'est évident. La différence étant tout de même que notre livre n'est pas . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 8 juillet 2003 à 10 h 40 | Mis à jour le 7 avril 2015 à 15 h 55