Accueil > Entrevues > Lise Tremblay, faire des livres pour se connaître (entrevue)

Lise Tremblay

Lise Tremblay, faire des livres pour se connaître (entrevue)

J'ai découvert l'univers de Lise Tremblay avec L'hiver de pluie, lu un jour de pluie, l'hiver. J'ai pensé à L'étranger de Camus. Quelque chose de blanc dans l'écriture. Une écriture du regard, du constat. Lise Tremblay écrit comme quelqu'un qui marche.

Rien de spectaculaire dans ses trois romans qui nous plongent dans l'hiver, nous font arpenter des villes où des personnages errent, habités d'une souffrance silencieuse. Rien d'éclatant chez cette auteure qui donne la parole à des narratrices obèses et sans nom qui font rimer famille avec honte, haine et mépris. Rencontre avec une femme qui construit une œuvre sans se hâter.

Née au Saguenay en 1957, professeure de littérature et de français au cégep du Vieux-Montréal, Lise Tremblay publie L'hiver de pluie en 1990, chez XYZ éditeur (titre repris dans la Bibliothèque québécoise en 1997 . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 6 juin 2003 à 17 h 24 | Mis à jour le 10 avril 2015 à 11 h 22