Accueil > Dossiers > Littératures du monde > Littérature brésilienne > La littérature des femmes au Brésil

Sônia Coutinho, Lygia Fagundes Telles, Marilene Felinto, Cristina Ferreira Pinto, Maria Firmina dos Reis, Nisia Floresta, Hilda Hilst, Clarice Lispector, Júlia Lopes de Almeida, Lya Luft, Lucia Miguel Pereira, Nélida Piñon, Rachel de Queiróz, Zulmira Tavares, Claire Varin

La littérature des femmes au Brésil

Pour une vraie révolution

Il n'y a de grand et de révolutionnaire que le mineur.
Gilles Deleuze et Félix Guattari

L'histoire des femmes en Occident montre que leurs revendications de visibilité ont toujours passé par le bouleversement des règles sociales et se sont appuyées sur des formes d'agencement étrangères à la tradition dominante. Cette constatation générale s'étend à plusieurs domaines : ainsi peut-on observer dans le Brésil d'aujourd'hui une génération de femmes qui interviennent de manière décisive dans la redéfinition des canons littéraires.

Faisant du récit une pratique subversive, elles ont brisé les formes, reconstruit le contenu en fonction des « lignes de fuite du langage », élément fondamental de ce que Gilles Deleuze et Félix Guattari ont défini comme « littérature mineure », littérature faite par une minorité dans la langue de la majorité.

Ce qui marque les . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 5 mars 2015 à 14 h 37 | Mis à jour le 24 avril 2015 à 11 h 47