Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

En 1966, la World Science Fiction Convention a voulu décerner un prix Hugo spécial pour récompenser la « meilleure série de science-fictionou de fantasy de tous les temps ». Ce prix, qui n’a été remis qu’à cette seule occasion, a couronné la série Fondation, alors que beaucoup de gens à l’époque, y compris Asimov, prédisaient une victoire du Seigneur des anneaux de J. R. R. Tolkien.

Cette reconnaissance n’a pas seulement une valeur anecdotique. Elle suggère l’importance de la saga galactique d’Asimov, qui ne comptait alors que trois volumes (le cycle achevé en comporterait cinq). L’emporter sur Tolkien n’est pas une consécration banale. Encore en 2004, quand la chaîne de t . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement