Accueil > Dossiers > Littératures du monde > Littérature acadienne contemporaine > La paradoxale existence de la littérature acadienne

Herménégilde Chiasson, France Daigle, Emma Haché, Georgette LeBlanc, Gérald Leblanc, Antonine Maillet, Serge Patrice Thibodeau

La paradoxale existence de la littérature acadienne

En 2009, la question de l'existence de la littérature acadienne ne se pose plus comme elle se déclinait il y a une quinzaine d'années pour la littérature franco-ontarienne ou encore il y a un demi-siècle en ce qui concerne la littérature québécoise.

En effet, on convient aisément des jalons importants de la modernité de cette littérature en évoquant, d'une part, l'année 1958 pendant laquelle Ronald Després et surtout Antonine Maillet publièrent leur première œuvre et, d'autre part, l'année 1972 au cours de laquelle les éditions d'Acadie ont vu le jour.

La littérature acadienne comporte son lot d'auteurs canoniques, et ce, dans tous les genres. Outre Maillet, on pense entre autres à Gérald Leblanc, Herménégilde Chiasson, France Daigle et Serge Patrice Thibodeau. Par ailleurs, la parution d'une nouvelle anthologie de la poésie acadienne aux éditions Perce-Neige . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 6 juillet 2009 à 0 h 01 | Mis à jour le 23 avril 2015 à 14 h 01