Chronologie

1494 : Le Portugal et l’Espagne signent le traité de Tordesillas qui fixe une ligne de partage allant du pôle au Cap-Vert. L’Espagne hérite de toutes les terres situées à 370 lieues des îles du Cap-Vert, la partie située à l’est du 50e degré de longitude ouest revenant aux Portugais.

1500 : Pedro Álvarez Cabral « découvre » le Brésil qu’il baptise Terra de Santa Cruz. L’appellation Brasil dériverait du nom d’un arbre, le pau-brasil, dont le bois fournit une teinture rouge.

1516 : Cristóvão Jacques fonde un comptoir à Pernambouc (future Recife).

1519 : Fernão de Magalhães, au service de l’Espagne, coule dans la baie de Guanabara durant son voyage autour du globe.

1525 : Sébastien Cabot explore le Paraná jusqu’au Paraguay.

1530 : L’évêque de Pernambouc, dom João III, institue le régime des capitaineries héréditaires.

1538 : Les premiers esclaves africains arrivent au Brésil.

1542 : Construction du premier moulin à sucre près de Pernambouc.

1549 : Création du premier gouvernement brésilien. Tomé de Sousa est nommé gouverneur.
Arrivée à Bahia du père Manuel de Nóbrega. Il fonde Salvador.

1551 : Arrivée au Brésil des premières femmes blanches.
Création du premier évêché, occupé par dom Pero Fernandes Sardinha.

1554 : Le père Manuel de Nóbrega fonde le Collège de São Paulo.

1555: Le navigateur français Nicolas Durand de Villegaignon atteint la baie de Guanabara et fonde ce qu’il appelle la France antarctique.

1560 : Les Portugais détruisent et occupent la France antarctique.

1565 : Estácio de Sá fonde São Sebastião (Rio de Janeiro).

1570 : Introduction de la canne à sucre au Brésil.
La lettre royale du roi du Portugal dom Sebastião garantit la liberté aux Autochtones.

1578 : Francis Drake et d’autres corsaires anglais pillent le pau-brasil dans le Maranhão.

1584 : Les Portugais affrontent les Français en tentant de conquérir le Paraíba.

1591 : Le capitaine anglais Thomas Cavendish commet des actes de piraterie à São Vincente.

1595 : Attaque de Pernambouc par le corsaire anglais James Lancaster.
Loi de Philippe II interdisant de réduire en esclavage les Autochtones.

1596 : Les Anglais établissent des comptoirs dans le delta de l’Amazone.

1603 : La couronne décrète le monopole royal de la pêche à la baleine.

1624 : Les Hollandais envahissent Bahia ; les Portugais organisent la résistance.

1625 : Les jésuites obtiennent le monopole de la coupe du bois.
Avec l’appui d’une flotte espagnole, les Hollandais sont expulsés de Bahia.

1630 : Les Hollandais attaquent Pernambouc et s’y établissent.

1637 : Nassau, le gouverneur hollandais du Pernambouc, expulse les troupes luso-brésiliennes.

1640: Fin de la domination espagnole.

1642 : La couronne portugaise impose le monopole sur le tabac.

1648 : Francisco Barreto défait les Hollandais à la première bataille des Guararapes.

1649 : Nouvelle défaite des Hollandais à la seconde bataille des Guararapes.
Fondation au Portugal de la Compagnie générale du commerce du Brésil, qui monopolise le commerce du vin, de la morue, de l’huile et de la farine de blé.

1655 : La loi donne pleins pouvoirs aux jésuites sur les Autochtones.

1658 : La couronne impose le monopole du sel.

1661 : Les Hollandais reconnaissent la perte de la colonie du Brésil.
Une alliance avec le Portugal permet aux Anglais de faire du commerce au Brésil et aux Indes.

1685: La couronne portugaise interdit l’établissement de manufactures au Brésil.

1694 : Premières découvertes de mines d’or dans le Minas Gerais.

1701 : Une lettre royale interdit l’élevage de bétail à moins de dix lieues de la côte.

1705 : Début de la ruée vers l’or des Portugais.

1710-1711 : Guerre des Mascates entre les Brésiliens et les Portugais.

1720 : Par lettre royale, la capitainerie de Minas Gerais devient indépendante de São Paulo.
Conjuration des Noirs dans le Minas Gerais.

1729 : Découverte des premiers gisements de diamants à Serro Frio.

1752 : Des colons açoréens arrivent au Rio Grande do Sul. Certains s’installent à Porto dos Casais, future Porto Alegre.

1759 : Les jésuites sont expulsés du Brésil.

1789: Révolte au Minas Gerais (Inconfidência Mineira).

1792 : Tiradentes, l’instigateur des troubles, est condamné à mort. Ses complices sont déportés.

1808 : Pourchassé par Napoléon, João VI s’installe avec la cour portugaise à Rio de Janeiro.
Le Brésil passe directement sous le contrôle économique de l’Angleterre. Les Anglais développent les moyens de transport, mais prennent soin d’empêcher toute possibilité de croissance de l’industrie locale.

1822 : Dom Pedro, le prince régent, proclame l’indépendance du Brésil.

1824 : Dom Pedro I proclame la Première Constitution.
Début de la colonisation allemande dans le Rio Grande do Sul.
Les États-Unis reconnaissent l’indépendance du Brésil.

1825 : Guerre entre le Brésil et l’Argentine pour la possession de la province Cisplatine, futur Uruguay.

1826 : Installation de l’Assemblée législative.

1828 : Le Brésil accepte l’indépendance de l’Uruguay.

1831 : Dom Pedro I abdique.

1835-1845 : Révolte au Rio Grande do Sul, laquelle déclenche la guerre des Farrapos.

1848 : Révolution de la Plage à Pernambouc.

1850: Promulgation de la Loi Eusébio de Queirós proscrivant le trafic de Noirs vers le Brésil.

1854 : Premier chemin de fer au Brésil.

1865-1870 : Guerre du Paraguay, opposant les hommes du caudillo Solano López au Brésil, à l’Argentine et à l’Uruguay.

1872: Réalisation du premier recensement au Brésil.

1877 : Grande sécheresse au Nord-Est.

1888 : La Loi Áurea met fin à l’esclavage au Brésil.

1889 : La République du Brésil est proclamée.

1891 : Première Constitution de la République.
Impressionnant boom économique : fondation en un an de 313 sociétés. Mais les importations croissant trop vite, l’or fuit à l’étranger et le change s’effondre.

1898 : Campos Sales négocie avec les Rothschild au sujet d’un prêt pour fonds de développement. C’est la London and River Plate Bank qui tire avantage de la crise.

1904 : Promulgation d’une loi rendant obligatoire la vaccination contre la variole.

1906 : Premier congrès des ouvriers brésiliens.

1908 : La première vague d’immigrants japonais arrive au Brésil.

1915 : Les anarchistes organisent le Congrès national de la Paix pour protester contre la Première Guerre mondiale.
Le Code civil brésilien conçu par Clóvis Bevilacqua est adopté.

1918: Grave épidémie de grippe espagnole.

1922 : Semaine d’Art moderne à São Paulo.

1931 : Création du Conseil National du Café.

1934 : Getúlio Vargas est élu président de la République.
Fondation de l’Université de São Paulo par Armando de Salles Oliveira.

1940 : Le gouvernement institue le salaire minimum.

1946 : Promulgation d’une nouvelle Constitution.

1954 : Vargas se suicide et Juscelino Kubitschek devient le nouveau président élu.
Début de la construction de Brasília, fleuron de la « modernisation conservatrice ».

1959: Kubitschek déclare la rupture des accords entre le Brésil et le Fonds monétaire international.

1960 : Brasília est inaugurée.

1964 : Les militaires prennent le pouvoir.

1967 : Une nouvelle constitution est approuvée. Elle stipule entre autres que le président sera désormais élu de manière indirecte.

1969-1971 : Période de répression musclée et lutte anti-guérilla sous la présidence du général Artur da Costa e Silva.

1969-1974 : Impressionnante croissance économique (le « miracle brésilien »).

1978 : Sous la direction du leader métallurgiste Lula (Luís Inacio da Silva), 1 500 000 ouvriers entrent en grève dans les usines de São Paulo.
Abolition du droit de grève.

1980: Autres grèves importantes.

1981 : Nombreux incidents terroristes, dont une bombe au Rio Centro.

1982 : Élections générales à tous les niveaux.

1985 : Le Collège Électoral élit le civil Tancredo Neves comme président. Il meurt avant d’occuper le siège et c’est José Sarney, le vice-président, qui assume le poste.

1986 : Adoption du Plan Cruzado, destiné à contenir l’inflation et à stabiliser l’économie.

1988 : Augmentation remarquable de la violence dans les villes et les campagnes. Le leader des seringueiros (les travailleurs du caoutchouc dans la forêt amazonienne) Chico Mendes est assassiné.

1989 : Fernando Collor de Mello devient le premier président élu au suffrage direct depuis 1960.

1990 : Création d’une nouvelle monnaie dans le cadre d’un plan économique révolutionnaire.
Signature d’un traité de libre-échange avec l’Argentine.

1991 : Recrudescence de la violence et de la crise inflationniste.

1992 : Dénonciation de la corruption qui amène l’impeachment de Collor. Itamar Franco assume la présidence.

1993 : Nouvelle réforme économique et création du cruzeiro real.
Mise en place d’une commission (la CPI) chargée d’enquêter sur la corruption dans le financement de l’État.

1994: Entrée en vigueur d’un plan de stabilisation d’inspiration néolibérale.
Effondrement de la bourse de São Paulo.
Élection de Fernando Henrique Cardoso comme président.

1996 : Nouvelle crise économique : flambée des taux d’intérêt (20 % à 43 % pour le taux de base de la banque centrale) en réponse à la fuite des capitaux.
Les remarquables performances économiques – recul du déficit (de – 7,8 % à – 4,7 % en deux ans), entre autres causé par l’ouverture du marché brésilien aux produits étrangers – ne permettent malheureusement pas de rétablir la balance commerciale.

1998 : Réélection de Fernando Henrique Cardoso.

 


 

Publié le 23 octobre 2003 à 12 h 08 | Mis à jour le 24 avril 2015 à 11 h 58