Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > VOIR QUÉBEC ET MOURIR
Voir Québec et mourir

Jean-Michel David

VOIR QUÉBEC ET MOURIR

Hurtubise, montréal, 2012
656 pages
32,95 $

En 2014, un gouvernement majoritaire formé par le Parti québécois dirige le Québec. Un improbable vice-premier ministre de la province, Georges Normandeau, est parachuté dans la fonction de premier ministre par la mort subite de son prédécesseur. Peu après son entrée en fonction, il décide de tenir un troisième référendum sur l’indépendance. Ce sont là les prémices de Voir Québec et mourir.

À la surprise de plusieurs, la nouvelle consultation de la population québécoise se solde par une victoire du oui. Résultat que le premier ministre du Canada, Jonathan Roof, refuse d’accepter. Débute alors, en sol québécois, une série d’agressions orchestrée par le gouvernement canadien : assassinats, attentats, occupation militaire qui mène à des carnages. Tout cela afin de forcer le Québec à demeurer dans la Confédération. La résistance armée s’organise, ce qui conduit à une véritable . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 28 mars 2014 à 14 h 55 | Mis à jour le 8 juin 2015 à 15 h 20