Accueil > Commentaires de lecture > Essai > UNE FOLLE SOLITUDE

Olivier Rey

UNE FOLLE SOLITUDE

LE FANTASME DE L'HOMME AUTO-CONSTRUIT

Seuil, Paris, 2006
333 pages
39,95 $

Cet essai débute sur un constat somme toute anodin : les enfants assis dans leur poussette tournent le dos à leurs parents plutôt que de leur faire face. Ce détail, aussi insignifiant qu'il puisse paraître, est pourtant révélateur de la conception postmoderne du soi auto-construit. À partir de cet élément, Olivier Rey, chercheur au CNRS, va identifier et analyser les composantes de cette tendance lourde de la culture occidentale d'aujourd'hui.

Une des explications de ce retournement dans les poussettes est d'ordre démocratique. À un certain moment, des pays d'Occident épris de liberté se sont fait un devoir de libérer tous les groupes constitutifs de leur société (esclaves, femmes, etc.). Malheureusement, ce mouvement a laissé de côté le groupe des enfants à cause de leur dépendance à l'égard des adultes. Pour contrer cette situation, les parents se sont engagés dans une voie qui consiste à «laisser l'enfant s'exprimer pleinement, [à] lui imposer le moins de choses possible . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 21 juin 2007 à 9 h 15 | Mis à jour le 3 juillet 2015 à 14 h 22