Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > UNE ANNÉE AVEC MON PÈRE

Geneviève Brisac

UNE ANNÉE AVEC MON PÈRE

L'Olivier, Paris, 2010
178 pages
24,95 $

Entre la sonnerie du téléphone de septembre 2007 et celle de novembre 2008, quatre saisons divisant en autant de parties le roman. Un samedi de septembre, les parents de la narratrice sont victimes d'un accident de la route. Alertée au téléphone, la fille accourt. Sa mère, Hélène, est morte sur le coup. Reste son père, Michel, grièvement blessé. La narratrice se démène entre les arrangements funéraires et les visites à l'hôpital, les rapports tendus avec les soignants et les médecins. L'octogénaire se remettra-t-il du choc de la mort de sa femme ? Pourra-t-il recouvrer son autonomie et le désir de vivre ? Moments d'angoisse pour la narratrice.

Elle raconte le lien de proximité qu'elle tisse avec son père. L'homme, volontaire et fier, revient à la vie mais non sans séquelles en plus des signes de vieillissement. Sa fille lui assure une aide aimante et discr . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 24 juin 2011 à 11 h 20 | Mis à jour le 11 juin 2015 à 17 h 38