Accueil > Commentaires de lecture > Essai > STRATÈGES, DIPLOMATES ET ESPIONS

Sylvain Fortin

STRATÈGES, DIPLOMATES ET ESPIONS

LA POLITIQUE ÉTRANGÈRE FRANCO-INDIENNE

Septentrion, Sillery, 2002
299 pages
15 $

Dans Stratèges, diplomates et espions, Sylvain Fortin étudie les « moyens stratégiques souterrains » utilisés dans les relations entre Français et Amérindiens en Nouvelle-France. Il a choisi de couvrir la période allant de la paix franco-iroquoise de 1667 jusqu’à la Grande Paix de Montréal en 1701. Les relations franco-indiennes de cette période étaient très instables et troublées, elles se révélaient donc un terrain propice à la pratique de stratégies politiques secrètes.

Les stratégies auxquelles l’auteur s’intéresse, et dont il donne de nombreuses illustrations, sont l’espionnage, les négociations secrètes, la propagande, la corruption des personnes influentes et la désinformation. L’espionnage est sans doute la stratégie la plus importante puisqu’un chapitre lui est entièrement consacré alors que les quatre autres sont regroupées en un seul chapitre.

L’ouvrage de Sylvain Fortin met en lumière la grande complexité des relations politiques et diplomatiques qui avaient cours entre les Français et plusieurs nations amérindiennes. L’auteur explore autant les rapports plus faciles des Français avec les peuples amérindiens considérés comme leurs alliés – les Hurons et les Outaouais par exemple – que le commerce plus tendu avec les nations amérindiennes reconnues comme leurs ennemies, soient les Cinq-Nations iroquoises.

Cette étude, qui constituait d’abord un mémoire de maîtrise, deviendra certainement un ouvrage de référence de grand intérêt sur l’histoire de la Nouvelle-France. Les conclusions éclairées de l’auteur le laissent présager.

Publié le 7 août 2003 à 11 h 13 | Mis à jour le 26 décembre 2014 à 18 h 49