Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

La liste est interminable, et aucun champ d’activité, politique, sportif, médiatique ou artistique, religieux même, aucun n’est épargné par les récents scandales à caractère sexuel. Sklavounos, Aubut, Charest, Ghomeshi, Jutra, Trump ou Cosby. Et tous les autres, riches ou influents, connus ou quidams, que le système protège malgré leur turpitude, dans un déni de justice qui se perpétue.
Les nerfs sociaux sont à vif, lance Nancy B.-Pilon, l’instigatrice de cet ouvrage collectif « polyforme » sur la culture du viol. Elle a réuni dix-sept femmes et hommes, la plupart jeunes trentenaires, pour penser, dire, tordre le cou s’il le faut à cette abjecte réalité qu’on tente, à intervalles réguliers, de pousser sous le tapis. Cette jeune et tonique protestation attise le vieux et ardent désir de remédier à ce désordre de civilisation. Mais la marche de l’histoire est longue, faut-il se rappeler pour ne pas désespérer.
Que sait-on de nouveau sur . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement