Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

On dirait que ce recueil suit le rythme de la vie de Rose Després. De la respiration de sa vie. Des bas et des hauts. Du désespoir et de l’espoir. Les poèmes se succèdent, passant de constats et de commentaires sombres sur la société et l’humanité à des jaillissements plus personnels qui ouvrent un sentier vers la lumière.

Le titre donne une indication du cheminement de la poète : cette Belle-Côte est l’endroit où elle habite. Son recueil débute sur « cette vertigineuse amertume de l’enfance / [qui] tourbillonne encore » et « continuera de pulvériser / les croquantes mâchoires ingrates ». Le deuxième poème présente une partie de ces « mâchoires ingrates » : riches, abuseurs, tyrans, dont il ne faut « pas emprunter le pas », que les deux poèmes suivants développent. Puis, c’est le constat que « pourtant je rêve / saturée d’envie / enlacée de joie », court moment de lumière.

Il n’y a . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement