Accueil > Commentaires de lecture > Essai > LA ROUTE DU PAYS-BRÛLÉ

Jonathan Livernois

LA ROUTE DU PAYS-BRÛLÉ

ARCHÉOLOGIE ET RECONSTRUCTION DU PATRIOTISME QUÉBÉCOIS

Atelier 10, Montréal, 2016
76 pages
11,95 $

Le patriotisme est-il une notion anachronique, un pâle fantôme du passé qui revient périodiquement hanter le débat public ? Que peut-il bien vouloir dire aujourd’hui pour les générations qui ne connaissent, par exemple, des grands débats référendaires que les phrases célèbres retenues à la suite de défaites historiques ? Professeur de littérature à l’Université Laval, Jonathan Livernois pose ces questions et tente d’y répondre en scrutant l’évolution de son rapport intime au Québec et à la nation québécoise.

L’essayiste propose dans un premier temps une archéologie de son imaginaire patriotique. L’approche personnalisée, des plus vivifiantes, nous fait découvrir un jeune garçon féru de généalogie, initié précocement à la force du sentiment national avec la découverte d’un ouvrage de Laurent-Olivier David. Or, ce qui est vrai du « pays » de l’enfance l’est aussi de la patrie d’un peuple : nul . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 17 décembre 2016 à 21 h 04 | Mis à jour le 18 décembre 2016 à 16 h 35