Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Magnifique et terrible, cette Rivière tremblante, dixième œuvre d'Andrée A. Michaud. Le roman est un émouvant thriller psychologique, superbement écrit. Tout en délicatesse et, en même temps, en effets coups-de-poing.

Deux enfants disparaissent et leurs proches s'enfoncent inéluctablement dans une culpabilité sans retour. Le petit Michael Saint-Pierre, douze ans, se volatilise en 1979, un jour de grande tempête, dans les bois de Rivière-aux-Trembles, sous les yeux horrifiés de sa copine Marnie. « Pendant des mois, je me suis torturée, seule sous les nuages obscurcissant le ciel d'orage. » Des années plus tard, la petite Billie Richard, âgée de huit ans, ne revient pas à la maison en sortant de l'école et son père devient fou de chagrin. « Billie, qui n'aurait jamais sa croix ni son cercueil à elle, parce qu'elle était partout, Billie, parce qu'elle n’était nulle part. »

Les deux survivants, l'amie Marnie . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement