Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Le milieu littéraire de Saint-Germain-des-Prés existe toujours, avec ses écrivains, ses éditeurs, les modes successives, le pseudo-chic, le snobisme, les réceptions, la superficialité, la flagornerie : ce qui a fait sa légende… Dans cet univers concurrentiel et élitiste, chacun voudra critiquer systématiquement tous les autres personnages : ceux qui montent et les autres qui se maintiennent. Presque comme dans la vraie vie.

Un couple de directeurs littéraires, Claire et Pierre, traverse la société française, et commente les faits et gestes de chacun de ses contemporains, tout en attendant la venue d’un prochain roman à succès pouvant le renflouer ; mais ce manuscrit salutaire tarde à se manifester. Le quotidien de Claire et Pierre est fait de rencontres, mais surtout d’impressions, d’appréciations et de rejets. Mise en abyme ? Ce n’est pas tant l’intrigue qui importe, ni le dénouement, mais plutôt l’atmosphère ; c’est ce qui distingue fondamentalement les romans français – traditionnellement fond . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement