Raôul Duguay, Louise Thériault

RAÔUL DUGUAY

L’ARBRE QUI CACHE LA FORÊT

en collaboration avec Raôul Duguay
CRAM, Montréal, 2017
479 pages
29,95 $

Cette deuxième biographie de Raôul Duguay (après Raôul Duguay ou Le poète à la voix d’ô, de Christine L’Heureux, 1979) nous rappelle que le personnage a été beaucoup plus qu’un chansonnier, qu’on peut le considérer comme un passeur d’idées nouvelles et un chantre des avant-gardes dès la fin des années 1960, depuis sa collaboration au groupe L’Infonie.

Le parcours de cet enfant de Val-d’Or ressemble à celui de sa génération : famille nombreuse, enfance studieuse, éducation religieuse au Séminaire de Chicoutimi, puis rupture. Il y eut alors la libération des mœurs durant les années 1960, la découverte des contre-cultures comme la méditation et le yoga, une prise de conscience écologique bien avant l’invention du « développement durable », les recherches spirituelles auprès d’une variété de gourous, l’alternance de révélations et de désillusions. Raôul Duguay a . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 23 décembre 2017 à 14 h 55 | Mis à jour le 23 décembre 2017 à 14 h 55