Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > QUI DE NOUS DEUX ?
Qui de nous deux

Gilles Archambault

QUI DE NOUS DEUX ?

Boréal, Montréal, 2011
117 pages
17,95 $

« Qui de nous deux / Partira le premier », chante Marc Ogeret. Refrain qui a fourni son titre et l'épigraphe au récit de Gilles Archambault. Sa compagne étant morte après plus de cinquante ans de vie commune, il est celui « [q]ui de nous deux, / Restera le dernier / À regarder le ciel, / Tout au long des années », comme le dit encore la chanson. Le narrateur mesure l'étendue du vide et la profondeur du désarroi qui le tourmentent. Il se dit amputé, survivant, terrassé et, même, inoculé d'une tristesse qui jamais ne s'atténuera.

Deux semaines après le décès de sa conjointe survenu le 26 décembre, Archambault raconte au jour le jour la grande déchirure, et ce, jusqu'au 10 mai, trois jours après l'inhumation du corps et la date anniversaire de leur mariage. Fidèle à lui-même, l'écrivain ne se départit cependant pas de . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 30 mars 2014 à 13 h 03 | Mis à jour le 5 juin 2015 à 11 h 52