Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Avec le printemps refleurissent les tulipes, reviennent les outardes et éclosent aussi les centaines de casse-croûtes semés le long des routes provinciales, fleurons saisonniers d’une gastronomie authentiquement québécoise. Dans sa plus récente parution, David Dorais rend hommage à ces artisans des bas-côtés et aux traditions culinaires de la Belle Province, ainsi qu’à toute une culture délicieusement kitsch qui, sous la forme d’une esthétique irréductible, s’accroche toujours aux décors surchargés de lointains campings ou à quelques morceaux de paysages autoroutiers.
Une épopée du banal attend la jeune Fleurette lorsque, victime d’un vol à main armée, elle prend congé de ses activités de serveuse au restaurant La Belle Province pour partir en auto-stop vers Cabano. Son but ? Assister aux festivités locales de la Saint-Jean-Baptiste consacrées à la grandeur du chien chaud. Sur la route, elle s’attarde dans quelques-unes des institutions du ti-pop québécois, fréquente . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement