Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Plus connu comme père du célèbre politique Henri Bourassa et gendre de Louis-Joseph Papineau, Napoléon Bourassa (1827-1916) a exercé la profession de peintre en cumulant aussi les fonctions de critique et théoricien de l'art, d'architecte, de sculpteur, de romancier, d'enseignant et de musicien. Dans un essai tiré de sa thèse de doctorat, Anne-Élisabeth Vallée tente de définir et d'évaluer la contribution de l'artiste à la vie culturelle montréalaise dans la deuxième moitié du XIXe siècle au triple point de vue artistique, pédagogique et théorique. Élève du peintre Théophile Hamel et maître lui-même de disciples connus comme Louis-Philippe Hébert, Napoléon Bourassa eut une carrière prolifique et polyvalente qui s'échelonna sur plus de cinquante ans. Sa participation active à l'essor des milieux lettrés francophones par l'entremise d'associations culturelles comme l'Institut canadien-français et le . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement