Accueil > Commentaires de lecture > Essai > LOUKY BERSIANIK
LOUKY BERSIANIK

Collectif

LOUKY BERSIANIK

L’ŒUVRE SOUVERAINE

L’Action nationale, vol. CII, nos 5-6, Montréal, 2012
216 pages
15,00 $

Quel bel hommage à l’inoubliable Louky Bersianik, décédée en 2011, que ce numéro double de L’Action nationale qui lui est entièrement dédié. Une trentaine de témoignages d’amour, d’amitié et de respect y ont été rassemblés avec affection par les écrivaines Élaine Audet, Andrée Ferretti et France Théoret. L’amie et sculptrice Claire Aubin a aussi été mise à contribution, dont la reproduction gratuite de son buste de Bersianik (2010) orne la couverture de la revue.

Née à Montréal en 1930, Lucile Durand – ou Louky Bersianik, patronyme qu’elle s’était choisi – est principalement connue pour son roman L’Euguélionne, publié en 1976 dans la foulée de l’Année internationale de la femme. Considérée comme le premier grand roman québécois d'inspiration féministe, la fresque allégorique est, selon le témoignage percutant de Marie-Claire Blais, « un univers d’images qui . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 29 mars 2014 à 8 h 06 | Mis à jour le 8 juin 2015 à 16 h 59