Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Critique de films et encyclopédiste sur Internet, Jean-Philippe Costes présente dans son premier livre (du moins sur papier) un florilège de 29 réalisateurs américains qu’il considère comme étant subversifs. Sa liste personnelle comprend des auteurs légendaires comme John Ford, Orson Welles et George Cukor, mais aussi plusieurs noms surfaits comme Quentin Tarantino, Brian De Palma ou les frères Coen. En quoi tous ces hommes de cinéma ont-ils défié les tabous de l’Amérique ? Chacun a procédé à sa manière. Ainsi, pour Douglas Sirk, Costes écrit : « Le sentimentalisme et les sanglots longs des violons ne sont plus des aberrations narratives mais des verres grossissants, plaqués sur des réalités que beaucoup ne veulent voir sous aucun prétexte ». Ailleurs, l’auteur interprète La Mort aux trousses (1959) d’Hitchcock comme une mise en garde contre les excès du maccarthysme et l’obsession anticommuniste.
Plus que la profondeur de l’analyse . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement