Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > LES SENTIMENTALISTES
Les sentimentalistes

Johanna Skibsrud

LES SENTIMENTALISTES

Trad. de l’anglais par Hélène Rioux
XYZ, Montréal, 2011
244 pages
24,00 $

Traduit encore une fois avec beaucoup d’efficacité par Hélène Rioux, Les sentimentalistes est le premier roman de Johanna Skibsrud qui avait, jusqu’alors, publié deux recueils de poésie. Un premier roman qui lui a d’ailleurs valu le prix Banque Scotia Giller 2010. À sa grande surprise, selon ses propres commentaires, et à celle de son éditeur canadien-anglais, Gaspereau Press, qui ne suffisait soudain plus à la demande avec le tirage initial… Précisons que l’ouvrage a également été réédité aux États-Unis par l’éditeur américain W. W. Norton & Company. Succès inattendu donc pour l’écrivaine originaire de la Nouvelle-Écosse qui vit désormais à Montréal.

Son éditeur québécois, lui, nous présente cette œuvre éclatée sous une invitante jaquette : la photo en noir et blanc d’un lac voilé par la brume. Une photo fort bien choisie qui reflète parfaitement toute la trame dramatique du roman de Skibsrud. Pour tromper . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 21 mars 2014 à 21 h 11 | Mis à jour le 9 juin 2015 à 15 h 24