Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Un Invité avec un grand I, quelques figurants triés sur le volet, banals spécimens de la haute bourgeoisie parisienne, de l'arriviste au déchu, en passant par tous les degrés de l'échelle dorée qui fait de celui qui les franchit un être digne de se produire sur rien de moins que l'Olympia des soirées dînatoires. À la mise en scène de ce dîner de caste, Sophie du Vivier, vibrante d'assurance et de suffisance. Aux accessoires, Sonia, domestique de son état, versée dans l'art de supporter sa patronne. Avec la caution du chef du protocole de l'Élysée, ancien flirt dont Madame du Vivier a requis les conseils, le dîner s'annonce réussi... jusqu'à ce qu'une invitée superstitieuse ne vienne déposer un grain de sable dans la mécanique parfaitement huilée : treize à table, ça porte malheur ! « Chacun vérifia aussitôt, compta et recompta les commensaux à mi . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement