Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > LES FANTASSINS DU CIEL

Numéro 101

Patrick Ravella

LES FANTASSINS DU CIEL

Belem, Paris, 2004
173 pages
21,95 $

À l’autre bout du monde, Liz défie l’Himalaya. Au très occidental Bureau des Ouragans, Émil, son mari, cherche comment diriger les tempêtes vers des zones inhabitées. Chacun des deux entre en contact avec des êtres mystérieux dispensés des contraintes humaines. Dépassant Liz et son sherpa, ils escaladent nonchalamment les pentes les plus abruptes. Dans le monde d’Émil, ils descendent du ciel comme une pluie et ignorent murs et barrières. Ils sont pacifiques, mais les humains, surtout s’ils portent l’uniforme, les ressentent comme une menace. D’où les mensonges, les complots, les attaques. Patrick Ravella préservera l’espoir : il donne finement la parole aux êtres de paix et de sérénité. L’ouvrage empiète intelligemment sur le terrain du fantastique.

Publié le 3 avril 2015 à 13 h 37 | Mis à jour le 3 avril 2015 à 13 h 37