Accueil > Commentaires de lecture > Essai > LES CHEMINS DE LA VIE

Numéro 161

Léo Rosshandler

LES CHEMINS DE LA VIE

Leméac, Montréal, 2020
128 pages
15,95 $

L’auteur, né à Amsterdam en 1922, est décédé en 2020 à Montréal où il a passé la plus grande partie de sa vie. La publication posthume de cet opuscule bilingue de quatorze brefs récits en français et en allemand couronne la vie de cet homme de culture, qui a exercé pendant des années les fonctions de directeur adjoint du Musée des beaux-arts de Montréal et de directeur de la Collection Lavalin. Celui qui avait entamé sa formation de peintre au Mexique au milieu du siècle dernier n’a jamais cessé de peindre. Au soir de sa vie, il ajoute l’écriture de fiction à son expression artistique avec ces petites fables écrites entre 2012 et 2019.

Fables, car si les personnages anonymes, les espaces européens imprécis et les temps indéterminés peuvent faire penser au conte, l’orientation du récit, avec sa morale implicite, suggère davantage la fable. Les chemins de la vie

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 17 décembre 2020 à 14 h 49 | Mis à jour le 13 décembre 2020 à 14 h 55