Accueil > Commentaires de lecture > Essai > LES BELLES INOUBLIABLES

Numéro 89

Marcel Brouillard

LES BELLES INOUBLIABLES

50 GRANDES CHANSONS, HISTOIRE ET PAROLES

L'Homme, Montréal, 2002
406 pages
26,95 $

Ce livre est un cadeau. L’auteur, pour qui le répertoire de chansons francophones est une richesse inestimable, vient nous offrir des textes qui, depuis leur création, font le bonheur de ceux qui les entendent et la notoriété de ceux qui les interprètent.

Ainsi, de 1732 à nos jours, on découvre cinquante titres très connus. Pour chacun, on donne une date de création, le nom du parolier, celui du compositeur, et une liste de tous les artistes (connus) qui ont interprété la chanson au fil des années. Certains succès, parmi les plus anciens, peuvent avoir été repris par vingt, trente vedettes différentes, et rafraîchis au gré de la mode, de l’époque et de la technologie, à chaque réapparition.

L’auteur raconte l’histoire de chacune des chansons, relate les événements qui l’ont soit mise au monde, soit freinée, soit propulsée. Puis, de tous les interprètes qui ont porté le texte vers les plus hauts sommets, Marcel Brouillard en choisit un, souvent le plus exceptionnel, et nous en parle. On sait quand l’interprète est né, d’où il vient, s’il est de famille modeste ou aisée, quelle était la profession de ses parents, quels ont été ses amis, son cheminement scolaire, les contacts qui ont favorisé son ascension, les distinctions qu’il a obtenues tout au long de son parcours, le nombre de disques qu’il a vendus, de spectacles qu’il a donnés, de salles où il a chanté, de pays où il a été acclamé, etc. La plupart des interprètes choisis sont toujours vivants. Ils continuent de donner des spectacles, de monter des projets, de s’investir dans le métier et dans la communauté. Ce choix contribue à donner au volume des allures de continuité.

La chanson francophone est vive, mordante. Elle est toujours le porte-parole le plus crédible de notre société.

Une belle chanson, ça dit bien, ça dit vrai et pour longtemps.

Publié le 7 août 2003 à 15 h 33 | Mis à jour le 7 août 2003 à 15 h 33