Accueil > Commentaires de lecture > Essai > LES AVENTURES D’UN TEE-SHIRT DANS L’ÉCONOMIE GLOBALISÉE

Numéro 116

Pietra Rivoli

LES AVENTURES D’UN TEE-SHIRT DANS L’ÉCONOMIE GLOBALISÉE

Trad. de l’américain par André Cabannes
Fayard, Paris, 2007
350 pages
34,95 $

Le titre, qui semble promettre un roman et qui livre autre chose, n'est pourtant pas malhonnête. C'est l'économie, non l'amour ou l'émotion, qui occupera l'avant-scène de l'essai de Pietra Rivoli, Les aventures d'un tee-shirt dans l'économie globalisée, mais les virages seront assez nombreux pour que le rythme rappelle celui d'un périple imaginaire.

Dès le départ, surprise. Le lecteur qui, sans même douter, croyait que le coton provenait de pays pauvres ou sous-développés découvre que les États-Unis fournissent depuis deux siècles un approvisionnement majeur. Comme sur d'autres fronts, le fabuleux rattrapage chinois retire peu à peu sa suprématie à la production étatsunienne, mais le dauphin ne peut encore prétendre à une domination aussi nette ni aussi durable que celle du Texas.

Ne confondons pourtant pas récolte du coton et production de textile. Encore là, les réflexes sont pris en d . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 20 septembre 2009 à 23 h 22 | Mis à jour le 22 juin 2015 à 11 h 34