Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Au premier coup d'œil, Les autres d'Alice Ferney est la promesse d'un bon divertissement. Par le biais d'une approche originale en trois scènes, l'auteure propose une réflexion préoccupante : qui sommes-nous pour les autres ?

Lors de l'anniversaire de son jeune frère Théo, Neils lui offre le jeu de société « Personnages et caractères » dont le but est de faire tomber les masques qui interviennent dans les relations sociales. Les invités acceptent avec réticence de se livrer au jeu. Questions indiscrètes et provocantes chambardent rapidement l'harmonie du petit groupe. Le jeu prépare le terrain à des aveux, des crises et de nombreux questionnements existentiels. Le roman propose cette même scène selon trois points de vue différents.

Une première partie fait comprendre le déroulement de la scène au gré des pensées des personnages. Rapidement, les cartes sont mises sur table alors que les caractères . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement