Accueil > Commentaires de lecture > Essai > LE FRANÇAIS, LANGUE DE LA DIVERSITÉ QUÉBÉCOISE

Numéro 108

Sous la direction de Pierre Georgeault, Michel Pagé

LE FRANÇAIS, LANGUE DE LA DIVERSITÉ QUÉBÉCOISE

UNE RÉFLEXION PLURIDISCIPLINAIRE

Québec Amérique, Montréal, 2006
347 pages
29,95 $

Treize experts exposent ici leurs réflexions sur « la légitimité et le contenu d'une politique linguistique favorisant l'essor de la langue française dans [la] société plurielle » qu'est le Québec contemporain. Un article rédigé par le professeur Michel Pagé, rattaché au Département de psychologie et au Centre d'études ethniques des universités montréalaises, à l'Université de Montréal, « a été communiqué [aux auteurs] par le Conseil supérieur de la langue française » du Québec et « a servi [...] d'amorce à la discussion » : « [...] notre centre d'intérêt », disent les éditeurs de l'ouvrage en introduction, « est le français en tant que langue commune de la communication entre les francophones et les personnes de langue maternelle autre que le français », c'est-à-dire, insiste-t-on, « le français en tant que langue prépondérante de la communication publique ». C'est la « réalité » abordée par le texte initiateur de Michel Pagé, qui opte « pour . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 8 octobre 2007 à 7 h 42 | Mis à jour le 2 juillet 2015 à 9 h 50