Céline Huyghebaert

LE DRAP BLANC

Le Quartanier, Montréal, 2019
322 pages
26,95 $

Le père meurt et du coup la fille se rend compte qu’elle ne connaît pas vraiment cet homme. Au sentiment douloureux de la perte s’ajoute le remords, d’où naîtra une quête, et un livre.

Céline Huyghebaert a quitté sa France natale pour s’installer au Québec en 2002, où elle a poursuivi des études universitaires sur la littérature et l’art. Son livre Le drap blanc est l’aboutissement d’une démarche artistique multiforme et très personnelle, basée sur la recherche des traces symboliques laissées par son père après sa mort. Le livre est ainsi conçu comme un album dans lequel sont interrogés, et mis en relation, tant les objets ayant appartenu au défunt que les souvenirs de ses proches. Commentaire d’un ami de l’autrice appelé à témoigner : « La mort est une chose difficile à saisir, difficile à vivre. Comprendre qu’on va mourir, nous aussi – chose . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 20 décembre 2019 à 1 h 00 | Mis à jour le 8 janvier 2020 à 16 h 00