Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Jocelyn Lachance est docteur en sociologie de l’Université de Strasbourg et en sciences de l’éducation de l’Université Laval. Ses recherches portent sur la jeunesse contemporaine. Dans son dernier livre, il concentre son attention sur une tranche de la « jeunesse contemporaine, qui se caractérise notamment par son rapport singulier à la temporalité : l’adolescence hypermoderne ». Ses conclusions sont tirées d’entretiens menés avec 46 jeunes Québécois et Français âgés de 15 à 19 ans, dans le cadre de ses recherches doctorales. Chacun d’eux « possède son téléphone portable personnel et utilise plusieurs fois par jour Internet. Ils sont des consommateurs journaliers de vidéoclips, de films, de musique, etc. » Ces jeunes s’intéressent peu au passé historique. Et ils voient l’avenir comme chargé de menaces en raison notamment du réchauffement climatique, de la résurgence du risque nucléaire, des guerres, du terrorisme et de la grippe H1N1. C’est donc le moment présent qui retient . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement