Accueil > Commentaires de lecture > Essai > LA SCIENCE CHEZ STEPHEN KING

Numéro 116

Lois H. Gresh, Robert Weinberg

LA SCIENCE CHEZ STEPHEN KING

DE CARRIE À CELLULAIRE, LA TERRIFIANTE VÉRITÉ DERRIÈRE LA FICTION DU MAÎTRE DE L'HORREUR

Trad. de l'anglais par Colette Michel et François Basset
Pratiko, Montréal, 2008
246 pages
26,95 $

L'œuvre de Stephen King a été largement commentée, analysée, sinon passée au crible par les critiques littéraires les plus enthousiastes comme les plus sévères. Dans le présent ouvrage, ce sera par le moyen de la « pseudoscience » ou « science surnaturelle » que les romans et nouvelles du célèbre auteur américain seront examinés, en plus de les lier à une pléiade d'écrivains issus de la littérature fantastique ou de science-fiction, et en montrant les multiples références philosophiques et religieuses qui les parsèment. Mais ce sera surtout en regard d'une littérature dite scientifique que l'œuvre de King nous sera présentée en la ramenant aisément, par exemple, aux théories concernant la télékinésie, la pyrokinésie ou la capacité de prévoir l'avenir. Tout ce qui, en fait, relève du paranormal et non de l'horreur en soi.

Cet ouvrage est d'une étonnante lourdeur malgr . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 20 septembre 2009 à 23 h 05 | Mis à jour le 22 juin 2015 à 11 h 15