Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Le 11 mars 2011 s'est tenu à l'Université McGill un colloque consacré à « la pratique du roman » dans le cadre des activités du groupe TSAR (Travaux sur les arts du roman) dirigé par Isabelle Daunais et François Ricard. Les deux animateurs de cette journée présentent aujourd'hui les réflexions des six romanciers qui ont pris part aux discussions et des deux autres qui ont par la suite ajouté leur contribution.

Faisant appel aux auteurs dont elle s'est nourrie au fil des ans, Dominique Fortier affirme le « véritable pouvoir du roman, ce qui fait de lui une chose unique et irremplaçable ; car s'il est vrai que nous recréons chaque fois les livres que nous lisons, ils nous façonnent et nous créent aussi ». Louis Hamelin se penche pour sa part sur la tension entre l'idylle et l'histoire dans le roman. Il en retrace la présence chez plusieurs romanciers français, québécois et américains et . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement