Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > LA NUDITÉ DES FEMMES

Wodzimierz Odojewski

LA NUDITÉ DES FEMMES

Trad. du polonais par Charles Zaremba
Les Allusifs, Montréal, 2008
81 pages
16,95 $

L'attrait de l'inconnu. L'initiation sexuelle. La perte de l'innocence. Des thèmes universels sont abordés ici dans deux courts récits, « La nudité des femmes » et « Le cirque », et forment une trilogie avec Une saison à Venise paru en 2006. Wlodzimierz Odojewski assure l'unité des trois nouvelles par la présence de Marek, son alter ego, et de son frère Wiktor.

Originaire de Poznan, Pologne de l'Ouest, l'écrivain transporte l'action à l'est, en Galicie, pendant la Deuxième Guerre. Là où au hasard des défaites et des victoires se sont déroulées des luttes sanglantes entre Polonais, Russes, Allemands et milices ukrainiennes. Là où a eu lieu la liquidation systématique de la population juive. « Ils étaient tous là : les Juifs et les Juives, quelques Tziganes des environs. » Plus d'un demi-million de Juifs de la région seront massacrés.

Dans sa quête existentielle, Odojewski revisite le temps passé, la . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 25 juin 2009 à 23 h 21 | Mis à jour le 23 juin 2015 à 13 h 35