Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > LA MONTAGNE VOLANTE

Christoph Ransmayr

LA MONTAGNE VOLANTE

Trad. de l'allemand par Bernard Kreiss
Albin Michel, Paris, 2008
352 pages
39,95 $

Étonnant ouvrage que le dernier roman de Christoph Ransmayr. Sous forme de vers libres – dans un court préambule l'auteur préfère parler de « phrases flottantes » –, le grand romancier autrichien raconte l'histoire de deux frères, Pad et Liam, partis dans le Tibet oriental à la conquête du Phur-ri, la « montagne volante », comme l'appelle la population khampa qui vit à ses pieds.

Sur le mode du soliloque, Pad, le narrateur, refait le parcours qui l'a mené à suivre son frère aîné et à quitter leur île au large des côtes d'Irlande pour entreprendre la conquête d'une montagne mythique n'apparaissant sur aucune carte du monde. En chemin, il rencontrera l'amour en la personne de Nyema, une jeune femme khampa qui l'introduit dans l'univers tibétain. Liam, lui, trouvera la mort en voulant le sauver.

La description de cette expédition ne constitue qu'une des trames du roman de Ransmayr. Se trouvent également insérés dans le . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 11 octobre 2008 à 14 h 08 | Mis à jour le 26 juin 2015 à 9 h 38