Accueil > Commentaires de lecture > > LA COULEUR DU TEMPS

Marina Amaral, Dan Jones

LA COULEUR DU TEMPS

NOUVELLE HISTOIRE DU MONDE EN COULEURS 1850-1960

Trad. de l’anglais par Clotilde Meyer et Lucie Modde
Flammarion Québec, Montréal, 2019
431 pages
49,95 $

Depuis l’invention du daguerréotype en 1839, la photographie est considérée comme un document d’archives à part entière. Pendant un siècle, elle allait  presque exclusivement être en noir et blanc. « [Notre] livre souhaite rendre son éclat à un monde ‘délavé ’ », écrivent les auteurs dans la préface de La couleur du temps. Leur projet : rafraîchir notre regard sur l’Histoire en restituant leurs couleurs aux images du passé. Dan Jones, historien britannique, et Marina Amaral, illustratrice brésilienne, revisitent un peu plus d’un siècle d’histoire, depuis la guerre de Crimée jusqu’à la guerre froide, depuis l’âge de la vapeur jusqu’à celui de la conquête spatiale, depuis l’ère des empires jusqu’à celle des superpuissances.

Après l’examen de quelque 10 000 photos, le choix des images retenues par les auteurs a obéi à deux principes : balayer les continents et les cultures, mêler le célèbre et le méconnu. Au total . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 18 décembre 2019 à 15 h 05 | Mis à jour le 21 décembre 2019 à 3 h 18